Image 1: Dans l intimite de l Histoire

Dans l'intimité de l'Histoire

Dans Historiquement Vôtre, au-delà des grandes dates, Clémentine Portier-Kaltenbach nous entraine dans l’intimité de l'Histoire, à la découverte des petits secrets – souvent croustillants – des grands de ce monde.


Vous écoutez:

Choisissez un podcast dans la liste ci-dessous.

  • Podcast du lundi 24 janvier 2022 : La «ticker-tape parade» de New York : Le 29 octobre 1886, à New York City, alors qu’on inaugure en grandes pompes la statue de la Liberté, une pluie de papiers envahit le ciel. C’est l’une des premières “ticker-tape parades”, ces parades durant lesquelles on organise des lâchers de papiers depuis les fenêtres des buildings. En 1867 est inventé le téléscripteur, une petite machine qui enregistre les cotations boursières sur des morceaux de papier et dont les sociétés financières de Wall Street s’emparent. Ces petits rubans de papiers donnent des idées aux traders, qui les envoient valser dans les airs… Depuis, les ticker-tape parades célèbrent les héros de l'Amérique et des événements en tout genre. Clémentine Portier-Kaltenbach vous raconte les origines de cette tradition urbaine.
  • Podcast du vendredi 21 janvier 2022 : La Révolution et le vouvoiement : Le passage du tutoiement au vouvoiement daterait du règne de l'empereur romain Dioclétien (244-311 ou 312) et aurait été étendu à l’ensemble du discours à l’époque carolingienne. Pourtant, à la Révolution française, on proscrit le vouvoiement au profit du tutoiement républicain…
  • Podcast du jeudi 20 janvier 2022 : Giuseppe Tomasi di Lampedusa et «Le Guépard» : Giuseppe Tomasi di Lampedusa (1896-1957), est l’auteur d’un seul roman, “Le Guépard”, publié de manière posthume en 1958, et adapté au cinéma en 1963 par Luchino Visconti (1906-1976), qui réalise un film culte, récompensé par une Palme d’Or au Festival de Cannes. Mais qui était cet auteur italien qui ne vit jamais le succès de son œuvre ?
  • Podcast du mercredi 19 janvier 2022 : Madame Saqui, danseuse de corde : Aux 18e et 19e siècles, le funambulisme, ou l’art de marcher sur une corde tendue au-dessus du sol, est très en vogue. Marguerite-Antoinette Lalanne (1786-1866), plus connue sous le pseudonyme de “Madame Saqui”, est ainsi l’une des danseuses de cordes les plus réputées du Premier Empire.
  • Podcast du mardi 18 janvier 2022 : Dorothy Counts-Scoggins, étudiante noire dans un lycée blanc : En 1954, aux États-Unis, la Cour suprême juge inconstitutionnelle la ségrégation dans les écoles. Dans le district de Charlotte, en Caroline du Nord, un état ségrégationiste, une jeune fille de 15 ans, Dorothy Counts, fait partie des premiers étudiants noirs à intégrer un lycée jusque-là réservé aux blancs. Pourtant, le jour de sa rentrée, le 4 septembre 1957, elle est accueillie par une foule qui l’insulte et, tout en restant digne, subit le mépris des élèves comme celui des professeurs… Clémentine Portier-Kaltenbach vous raconte cette héroïne de la lutte contre la ségrégation raciale.
  • Podcast du lundi 17 janvier 2022 : Le Boeuf sur le Toit, un cabaret de légende : Dans le Paris des années folles, la fête bat son plein dans un cabaret devenu mythique: Le Boeuf sur le toit. Inauguré en grandes pompes le 10 janvier 1921, ce restaurant-cabaret créé par Louis Moysès devient le lieu de rendez-vous du gratin des arts et des lettres: Jean Cocteau, Pablo Picasso, Coco Chanel ou Joséphine Baker y font régulièrement la bombe, c'est-à-dire la fête ! Des concerts improvisés qui s'y donnent à l'époque est née l’expression “faire un bœuf". Clémentine Portier-Kaltenbach vous ouvre les portes de ce music-hall légendaire.
  • Podcast du vendredi 14 janvier 2022 : La légende des Assassins : Au nord de l’actuel Iran, se trouvent les ruines de la forteresse d’Alamut, bâtie au 9e siècle de notre ère, et dont le nom est associé à la légende noire des Assassins. À la fin du 11e siècle, la forteresse est le bastion de la secte des hashashin menée par le chef ismaélien Hassan ibn al-Sabbah. Surnommé “le vieux de la montagne”, il forme ses disciples à l’assassinat politique et, selon les récits du voyageur italien Marco Polo (1254-1324), les manipule en leur faisant ingérer du haschisch…
  • Podcast du mercredi 12 janvier 2022 : Des claques qui ne se perdent pas ! : Dans son roman Illusions perdues, Honoré de Balzac (1799-1850) décrit comment, au 19e siècle, le succès d’une pièce de théâtre est tributaire de la qualité de ce qu’on appelle alors “la claque''. La claque est un ensemble formé de professionnels engagés pour ovationner ou huer les pièces à l’affiche. Les claqueurs lancent, sur commande, des brassées de fleurs ou des jets de tomates ! Ainsi, aucun auteur, même le plus talentueux, ne peut s’en remettre à la seule qualité de son œuvre… En 1830, Victor Hugo (1802-1885) en fait l’expérience lorsqu’il présente sa pièce Hernani. Clémentine Portier-Kaltenbach remonte le temps et vous emmène dans les coulisses des théâtres du 19e siècle.
  • Podcast du mercredi 12 janvier 2022 : Les enfants de personne : Pendant des siècles, les enfants abandonnés sont légion dans les grandes villes. Trouver un nourrisson sur le seuil de sa porte ou sur les marches d’une église n’a rien d’extraordinaire. Ces enfants sans nom sont abandonnés pour des raisons matérielles, ou parce qu'ils sont le fruit du péché, à l’instar du mathématicien Jean Le Rond d’Alembert (1716-1783), coauteur de l’Encyclopédie, qui fut abandonné sur les marches de la chapelle… Saint-Jean-le-Rond.
  • Podcast du mardi 11 janvier 2022 : La truelle d’Agatha Christie : En 1926, quand son premier mari lui annonce qu’il veut divorcer pour épouser une collègue de travail, la romancière Agatha Christie (1890-1976) se prend un gros râteau. Mais au gré de ses voyages en Orient, sur les chantiers de fouilles archéologiques qui la passionnent, elle retrouve bientôt l’amour. L’heureux élu, Max Mallowan (1904-1978), est un jeune archéologue de 15 ans son cadet.
  • Podcast du lundi 10 janvier 2022 : Les complexes du Kaiser Guillaume II : Guillaume II (1859-1941), dernier empereur allemand et roi de Prusse, était un homme complexé. Sa naissance difficile lui laisse un handicap irréversible: son bras gauche, paralysé, est plus court. À cause de cette infirmité, son enfance est entachée par les souffrances, les opérations et les humiliations venues de sa propre famille qui l’appelle “l’estropié”.
  • Podcast du vendredi 07 janvier 2022 : Les ceintures de chasteté, vérité ou légende ? : L’image d’Epinal liée à la ceinture de chasteté est celle d’un seigneur médiéval qui, avant de partir en croisade dans des contrées lointaines, ferme la ceinture de chasteté de son épouse, condamnant ainsi à l’échec toute tentative d'infidélité. Mais cet objet était-il vraiment utilisé au Moyen-Age ?
  • Podcast du jeudi 06 janvier 2022 : Joseph Meister et le vaccin contre la rage : Le 6 juillet 1885, Joseph Meister (1876-1940), un jeune Alsacien âgé de 9 ans, se fait inoculer un vaccin antirabique. Deux jours plus tôt, le jeune garçon s’est fait mordre à plusieurs reprises par un chien enragé... À l'issue d’un traitement d’une dizaine de jours, il ne développe pas la rage. C’est une victoire de plus pour Louis Pasteur (1822-1895), qui a mis au point le vaccin et jouit déjà d’une certaine notoriété. Bientôt, une souscription internationale est lancée pour la création de l’Institut Pasteur. Grâce aux donc de princes, chefs d'Etats et modestes anonymes, la fondation est inaugurée le 14 novembre 1888, par le président de la République, Sadi Carnot (1837-1894). Joseph Meister, lui, deviendra le gardien de l’Institut…
  • Podcast du mercredi 05 janvier 2022 : Vaillant et les pigeons soldats : Quel animal est capable de voler des centaines de kilomètres et de revenir systématiquement à son point de départ ? Le pigeon, bien sûr. Pendant la Grande Guerre (1914-1918), quelque 300 000 pigeons militaires prennent du service chez les différents belligérants. Ces volatiles extrêmement fidèles transportent des messages et sont parfois équipés d’appareils photographiques. Et comme tous les héros de guerre, certains obtiennent même des distinctions militaires…
  • Podcast du mardi 04 janvier 2022 : Marie Paradis et Henriette d’Angeville, les pionnières du mont Blanc : Le 8 août 1786, le chasseur Jacques Balmat (1762-1834) et le médecin Michel Paccard (1757-1827) sont les premiers à atteindre le sommet du mont Blanc, qui culmine à 4810 mètres. 22 ans plus tard, l’exploit est féminin ! Marie Paradis (1779-1839), une jeune habitante de la vallée de Chamonix, veut, elle aussi, tutoyer les sommets. Mais l’ascension est difficile et alors que l’air se raréfie, elle est incapable d’apprécier le spectacle qui s’offre à elle. En 1838, la franco-suisse Henriette d’Angeville (1794-1871) se lance le même défi et parvient à vaincre le sommet à son tour. Clémentine Portier-Kaltenbach vous raconte les pionnières du mont Blanc.
  • Podcast du lundi 03 janvier 2022 : Charlotte de Belgique, l'impératrice devenue folle : La princesse Charlotte de Belgique (1840-1926), épouse de Maximilien de Habsbourg (1832-1867), devient impératrice du Mexique le 10 avril 1864. Moins de trois ans plus tard, alors que son époux voit ses pouvoirs menacés par les insurgés mexicains, Charlotte est forcée de traverser l’Atlantique pour demander de l’aide à Napoléon III (1808-1873).
  • Podcast du dimanche 02 janvier 2022 : REDIFF - Les Spartiates, des femmes pas comme les autres : La femme grecque de l’Antiquité n’a pas la même condition selon qu’elle habite Athènes, ou Sparte, la cité rivale. Si les deux cités sont proches pas la distance, elles se distinguent nettement par les mœurs. Alors qu’Athènes incarne un certain idéal politique dans le paysage antique, Sparte, elle, représente l’idéal guerrier. Aucune autre cité n’a cultivé comme elle la vocation de ses habitants à faire la guerre. Ainsi, aucune distinction n’est faite entre hommes et femmes. Dès leur sept ans, les jeunes filles de Spartes sont envoyées au gymnase, tout comme les garçons. Elles s’y entraînent au lancer de disque et de javelot et aux activités du stade. Rencontre avec ces femmes antiques pas comme les autres.
  • Podcast du vendredi 31 décembre 2021 : Churchill et son "black dog" : Churchill était un grand dépressif. Avant de croiser la route d'Hitler, son pire ennemi était son "Black Dog", surnom qu'il donnait à sa dépression. À plusieurs reprises dans sa vie, cette maladie l'a complètement paralysé. Un après-midi de 1915, alors qu'il traîne son ennui et son mouron chez sa belle-sœur, Gwendoline Churchill, il la regarde faire de l'aquarelle. Elle lui propose d'essayer. Et voilà ! La passion de la peinture ne le quittera plus. Jusqu'à sa mort en 1965, il réalisera plus de 530 toiles.
  • Podcast du jeudi 30 décembre 2021 : REDIFF - George Sand et Frédéric Chopin s'aimaient-ils vraiment ? : Entre l’écrivaine George Sand (1804-1876) et le pianiste Frédéric Chopin (1810-1849), l’amour était-il réciproque? De leur liaison, entamée en 1838, il ne reste que dix-sept lettres dans lesquelles on ne trouve pas un seul mot d’amour. En 1846, alors que la rupture s’annonce entre les deux amants, George Sand écrit “Voilà sept ans que je vis comme une vierge avec lui et tous les autres”. 150 ans plus tard, le journaliste suisse Moritz Weber fait des révélations: après avoir passé au peigne fin les lettres de Chopin, il aurait découvert un flot de déclarations d’amour adressées… à des hommes. L'Histoire aurait-elle éludé les attirances homosexuelles du compositeur polonais ?
  • Podcast du mercredi 29 décembre 2021 : REDIFF - "Jeunes pousses et vieilles branches" : les serres du Sénat : Au Sénat, les vraies stars ne sont pas les sénateurs mais les orchidées des serres du Jardin du Luxembourg. C'est peu dire que l'on bichonne ces demoiselles! Et pour qu'elles croissent et embellissent de façon harmonieuse, on leur fait écouter exclusivement de la musique classique. 
  • Podcast du mardi 28 décembre 2021 : REDIFF - Hugues Duroy de Chaumareys, le naufrageur de la Méduse : "Le Radeau de la Méduse" est une célèbre toile du peintre français Théodore Géricault (1791-1824), qui représente un épisode tragique de l’histoire de la marine française: le naufrage de la frégate Méduse, le 2 juillet 1816, au large des côtes actuelle de la Mauritanie. Mais savez-vous qui était le capitaine du navire, ce jour-là? Le vicomte Hugues Duroy de Chaumareys (1763-1841), est un officier de marine issu de la noblesse, qui avait quitté la France après la Révolution. En 1815, quand la monarchie est restaurée, il est réintégré dans la marine. Problème: Duroy de Chaumareys n’a pas eu de commandement depuis 20 ans… Orgueilleux, menteur et piètre capitaine, ses mauvaises décisions mèneront ses hommes à leur perte.
  • Podcast du lundi 27 décembre 2021 : REDIFF - Constance Weber : son truc à elle, c'est Mozart ! : Constance Weber (1762-1842) était fascinée par Mozart et servit sa gloire bien longtemps après la mort de celui-ci. En fait, elle n'aurait jamais dû l'épouser ! D'autant que Wolfgang s'est d'abord intéressé à sa sœur, la talentueuse et ravissante cantatrice Aloysia.
  • Podcast du dimanche 26 décembre 2021 : REDIFF - Elles ont touché le fond de la bouteille ! : La dipsomanie, c’est la propension morbide à s'enivrer. Parmi les plus célèbres personnalités ayant développé un alcoolisme mondain, on retrouve la Princesse Margaret du Royaume-Uni (1930-2002), qui ne se déplace jamais sans une bouteille de whisky. Cette consommation excessive d’alcool et de cigarettes lui vaut bien des problèmes de santé. De la reine du jazz, Billie Holiday (1915-1959) à l’écrivaine Marguerite Duras (1914-1996) en passant par l’actrice Elizabeth Taylor (1932-2011), Clémentine Portier-Kaltenbach vous raconte des histoires enivrées à consommer sans modération...
  • Podcast du vendredi 24 décembre 2021 : REDIFF - Henri VIII à la Star Academy : Certains des souverains les plus sanglants de l'histoire de l'Angleterre Henri VIII, Marie Tudor, Elisabeth 1ère, pour ne citer qu'eux, étaient de grands mélomanes et adoraient pousser la chansonnette entre deux exécutions capitales. Et l’on prétend que la musique adoucit les mœurs.
  • Podcast du jeudi 23 décembre 2021 : REDIFF - Christine de Pizan, première femme de lettres de l'histoire de France : Christine de Pizan (1364 ou 1365-1430), est la toute première femme de l’histoire de France à vivre de sa plume. Née à Venise, elle s’installe à Paris, dans l’actuel quartier du Marais, quand son père, astrologue et médecin, est appelé à la cour du roi Charles V le Sage (1338-1380). Encouragée à s’instruire, Christine de Pizan accède librement à la bibliothèque royale et fréquente les grands savants de son temps. C’est une succession de drames qui lui inspirent ses premiers écrits. Dans les "Cent ballades", elle évoque notamment son veuvage alors qu’elle avait célébré un mariage d’amour avec un notaire du roi. Christine de Pizan vit de sa plume et, au cœur de son œuvre, se trouve la question de l’honneur des femmes. Retour sur la vie d’une féministe des temps médiévaux.
  • Podcast du mercredi 22 décembre 2021 : REDIFF - André Vésale, père de l'anatomie moderne : André Vésale (1514-1564) est considéré comme le père de l’anatomie moderne. Issu d’une grande lignée de médecins flamands, il développe une passion pour l’anatomie dès l’enfance. Surdoué de la médecine, auteur de “De humani corporis fabrica”, un traité d’anatomie célèbre, il devient, en 1544, le chirurgien de l’empereur Charles Quint et de son fils, Philippe II d’Espagne. En 1559, il tente même, en vain, de sauver Henri II, le roi de France, qui agonise à la suite d'une terrible blessure. Mais à cause de ses traités qui remettent en cause les récits bibliques, André Vésale est rattrapé par la toute puissance Inquisition… Retour sur la vie du plus grand médecin de la Renaissance.
  • Podcast du mardi 21 décembre 2021 : REDIFF - James-Dyer Mac-Adaras, l'Irlandais devenu député français : James-Dyer Mac-Adaras (1838-1919), est un député français qui siégea à l’Assemblée nationale sous la Troisième République. Né en Irlande, dans un faubourg de Dublin, il intègre l’Armée de l’Inde, la force armée du régime colonial britannique. Mais c’est grâce à son implication dans la guerre franco-allemande de 1870 qu’on le connaît en France. Après avoir obtenu la nationalité française, il se porte candidat aux législatives dans les Basses-Alpes et courtise les électeurs à coups de whisky. Insulté au cours d’un meeting électoral, il sort son pistolet et poursuit celui qui, dans la salle, a l’outrecuidance de le traiter d’Anglais... Rencontre avec un député pas comme les autres.
  • Podcast du lundi 20 décembre 2021 : REDIFF - Vitalie Cuif, mère d'Arthur Rimbaud : Vitalie Cuif (1825-1907) a donné naissance à l’un des plus grands poètes français: l’incandescent Arthur Rimbaud (1854-1891). Après son mariage avec un militaire à l’esprit baroudeur, Vitalie met au monde cinq enfants. Elle devra malheureusement les élever seule car son mari, Frédéric, quitte définitivement le foyer familial alors qu’Arthur n'a que six ans. Abandonnée, ni veuve, ni divorcée, Vitalie est livrée à elle-même. Cette fille de paysans élève sa progéniture à la dure et fonde tous ses espoirs sur le jeune Arthur. Le poète la décrit ainsi: "Aussi inflexible que soixante-quinze administrations à casquette de plomb”... Mais ne lui a-t-elle pas inspiré ses plus beaux vers d’adolescent rebelle? Retour sur la relation orageuse et tendre entre Arthur Rimbaud et sa mère.
  • Podcast du vendredi 17 décembre 2021 : Pierrot le Fou, René la Canne et le Gang des Tractions Avant : Bien loin du héros romantique incarné par Jean-Paul Belmondo dans le film de Jean-Luc Godard, Pierre Loutrel, alias Pierrot le Fou (1916-1946), est un truand extrêmement violent, alcoolique et déséquilibré. Sous l’Occupation, il rejoint la Gestapo française et collabore avec l’ennemi nazi, avant de rejoindre la Résistance. Après la guerre, il se spécialise dans les braquages à main armée avec le gang des Tractions Avant. Mais alors qu’il braque une bijouterie en état d’ivresse, Pierrot le Fou se tire une balle dans le ventre. C’en est fini de l’ennemi public, qui est enterré à la sauvette par ses complices sur une île de la Seine. Clémentine Portier-Kaltenbach prend le volant de sa Citroën Avant Traction et vous emmène à la rencontre de cette célèbre bande de malfaiteurs de l'après-guerre.
  • Podcast du jeudi 16 décembre 2021 : Le reliquaire de Vivant Denon : Dominique-Vivant Denon (1747-1825), est, au début du 19eme siècle, le directeur général du musée central des Arts, c’est-à-dire du Louvre. C’est aussi un grand collectionneur qui vit entouré de merveilles, si bien qu’à sa mort, le catalogue de sa collection ne comprend pas moins de 900 pages ! Parmi ses objets favoris, il y a un reliquaire qui contient non pas les reliques de saints, mais celles de femmes et d’hommes célèbres. Car Vivant Denon est fasciné par les restes mortuaires des personnages illustres… Dans son reliquaire, on trouve ainsi une dent de Voltaire, le morceau d’une chemise tachée du sang de Napoléon 1er, des poils de moustache d’Henri IV, ou encore des fragments d’os de Molière…
  • Podcast du mercredi 15 décembre 2021 : Les vacances, un sujet pas de tout repos ! : Le mot "vacances" apparaît au 17e siècle et désigne le temps de loisirs accordé aux écoliers, ainsi que la période de vacance des tribunaux. Durant l’Antiquité, les vacances romaines sont appelées les “jours néfastes”. Ce sont des jours sans activité, pendant lesquels on célèbre par exemple les fêtes religieuses. Au Moyen-âge, le dimanche est chômé grâce à Charlemagne (env. 742-814), et les étudiants quittent collèges et universités entre la Saint-Pierre (29 juin) et la Saint-Louis (25 août). Mais quand vient la Révolution, les congés religieux sont interdits... On abolit Mardi gras ou la Mi-carême, avant que Napoléon (1769-1821) ne réinstaure certaines fêtes.
  • Podcast du mardi 14 décembre 2021 : L'hôtel des Ambassadeurs : Au 10 rue de Tournon, non loin du Sénat, à Paris, se trouve un palais qui accueillait autrefois les ambassadeurs. Bâti en 1543, il est récupéré en 1621 par le roi Louis XIII (1601-1643), qui en fait la résidence des visiteurs étrangers de marque. Au sein du palais, c'est l’introducteur des ambassadeurs qui est maître. Sa fonction consiste à accompagner les ambassadeurs et princes étrangers à l’audience du roi. C’est donc une charge très recherchée, puisqu’elle permet d’approcher le souverain très régulièrement, tout en recevant de somptueux cadeaux de la part des visiteurs. Mais au sein de l’hôtel des Ambassadeurs, il est des questions d’étiquette avec lesquelles on ne plaisante pas... Clémentine Portier-Kaltenbach vous raconte les séjours codifiés des hôtes étrangers du roi de France.
  • Podcast du lundi 13 décembre 2021 : Flaubert et Louise Colet, huit ans d’enfer ? : Le 28 juillet 1856, Gustave Flaubert (1821-1880), qui vient d'achever l'écriture de Madame Bovary, rencontre l’amour... Louise Colet (1810-1876), a 10 ans de plus que lui. C’est une très jolie femme, une poétesse de talent récompensée par l’Académie française, mais on la connait surtout pour ses frasques, son caractère exécrable et ses amants. Ensemble, Gustave et Louise vivent une passion tumultueuse. Pendant 8 ans, ils ne se voient qu’une vingtaine de fois, l’un étant à Rouen, l’autre à Paris. Mais la situation fait naître l’une des plus belles correspondances amoureuses de la littérature française.
  • Podcast du vendredi 10 décembre 2021 : Louise de Kéralio-Robert : Parmi les figures féminines de la Révolution française, on connaît les noms d’Olympe de Gouge (1748-1793) ou de Théroigne de Méricourt (1762-1817), mais connaissez-vous Louise de Kéralio-Robert (1758-1822)? Fille d’un homme de lettres et d’une écrivaine, Louise manifeste vite une précocité intellectuelle, si bien qu’à l’âge de 16 ans, elle traduit déjà des livres. Quand la Révolution éclate, en juillet 1789, elle est imprimeur et décide de fonder Le Journal d’État et du Citoyen, ce qui fait d’elle la première femme rédactrice en chef de l’Histoire de France. Au fil des articles qu’elle signe, Louise de Kéralio-Robert propose de faire voler en éclats un certain nombre de pratiques ancestrales. Pourtant, elle ne croit pas en la capacité des femmes à prendre part aux décisions politiques… Retour sur la vie d’un drôle d’oiseau du 18e siècle.
  • Podcast du jeudi 09 décembre 2021 : Le Comte de Chambord, alias Henri V : C’est l’histoire d’un homme qui aurait pu faire disparaître la présidence de la République en devenant roi de France. Henri d’Artois, comte de Chambord (1820-1883) est le petit-fils du roi Charles X (1757-1836), le dernier des Bourbon. Alors qu’il est amené à monter un jour sur le trône sous le nom d’Henri V, il est contraint à l’exil en 1830, quand les journées révolutionnaires portent au pouvoir un Orléans: Louis-Philippe, roi des Français. 41 ans plus tard, alors que le Second Empire s’effondre et marque l’avènement de la Troisième République, Henri V rentre en France et se prépare à régner. Le président de la République, Patrice de Mac Mahon (1808-1893) est un monarchiste convaincu. Il est prêt à laisser sa place… Mais les députés en décident autrement. Retour sur la vie d’un Bourbon qui ne monta jamais sur le trône.
  • Podcast du mercredi 08 décembre 2021 : Julien et Marguerite de Ravalet, un amour interdit : C’est un amour interdit qui défraya la chronique au tout début du 17e siècle… Au château des Ravalet, puissante famille de Normandie, Julien voit le jour en 1582 suivi, quatre ans plus tard, par sa sœur Marguerite. Dès l’enfance, ils nouent une complicité sans pareille, qui, les années passant, se mue en passion incestueuse. Alors qu’on tente de les séparer, frère et sœur prennent la fuite ensemble. Mais une plainte est déposée par l’époux de Marguerite... Les amants sont condamnés pour leur double crime d’inceste et d’adultère et décapités en place de Grève, à Paris, le 2 décembre 1603. La légende raconte qu’au château de Tourlaville, on croise parfois leur fantôme dans la “chambre bleue”, qui abrita leurs amours...
  • Podcast du lundi 06 décembre 2021 : Les préciosités : du rire à la raillerie : Qu’est-ce qu’avoir de l’esprit, dans les salons littéraires féminins du 17e siècle? C’est être spirituelle et savoir distraire son entourage sans jamais railler quiconque, s’adonner aux moqueries ou ridiculiser son interlocuteur. Madame de Scudéry (1607-1701), femme de lettres française et grande salonnière surnommée “Sapho”, est celle qui, à partir de 1652, donne le ton depuis son salon du Marais, à Paris. Célèbre représentante du mouvement précieux, elle établit un mode d'emploi très stricte de ce que doivent être l’esprit, le rire et la raillerie... Rencontre avec les précieuses, qui furent la cible des satires de Molière (1622-1673), dans sa comédie Les précieuses ridicules.
  • Podcast du vendredi 03 décembre 2021 : Les "Chevaleresses", des femmes chevaliers : Au Moyen-Age, on considère les femmes comme inaptes à la guerre. Leur corps est jugé trop faible, leur raisonnement limité et leur caractère, bien trop peureux. Les seules armes qu'elles touchent sont celle qu'elles remettent aux chevaliers avant qu’ils ne partent en croisades. Pourtant, quand la Guerre de Cent Ans éclate (1337-1453) et que les hommes partent sur le champ de bataille, certaines femmes n’hésitent pas à revêtir heaume et cotte de maille pour défendre leur fief et renverser l’ordre du monde. Clémentine Portier-Kaltenbach enfile son armure et raconte le destin de valeureuses chevaleresses telles qu'Isabel de Conches (1070-1100), Jeanne de Flandre (1295-1374) ou Jeanne d’Arc (vers 1412-1431).
  • Podcast du jeudi 02 décembre 2021 : Le coup d’État du 2 décembre 1851 : Dans la nuit du 1er au 2 décembre 1851, le président de la République française, Louis-Napoléon Bonaparte (1808-1873), entouré de ses hommes, s’apprête à lancer l’opération Rubicon depuis le palais de l'Élysée. Au petit matin, les troupes du général de Saint-Arnaud (1798-1854) investissent les points stratégiques parisiens. Quelques heures plus tard, l’état de siège et la dissolution de l’Assemblée nationale législative sont décrétés. Ce coup d'État entraînera la fin de la IIe République (1848-1952) et le rétablissement de l’Empire. Un an après, jour pour jour, Louis-Napoléon Bonaparte devient Napoléon III, empereur des Français. 170 ans plus tard, Clémentine Portier-Kaltenbach revient sur un événement politique majeur.
  • Podcast du mercredi 01 décembre 2021 : Lady Bare Knuckles, la dame aux doigts nus : Lady Bare Knuckles, la “dame aux doigts nus”, au 18e siècle, ou Polly Fairclough Burns (1880-1958), furent parmi les premières boxeuses célèbres d’Angleterre. La boxe anglaise apparaît au 18e siècle et à l’époque, les combats se font à mains nues dans les rues des villes. C’est en 1865 que les règles du Marquis de Queensbury sont établies pour codifier les combats. Dès lors, toute femme qui s'adonne au noble art est considérée comme une bête de foire, violente et vulgaire. Il faut même attendre 2012 pour que la boxe féminine soit représentée aux Jeux Olympiques. Clémentine Portier-Kaltenbach enfile ses gants de boxe et vous raconte l’histoire d’une discipline dont les femmes furent longtemps exclues.
  • Podcast du mardi 30 novembre 2021 : Quitter l'Elysée : Dans les ors du palais de l’Élysée, le président de la République mène-t-il une vie de château? Il semblerait que cette résidence officielle, située rue du Faubourg Saint-Honoré, n’ait pas toujours été au goût de ceux qui s’y succèdent depuis 1879. Charles de Gaulle (1890-1970), premier président de la Ve République, juge cet édifice trop bourgeois et sans grandeur. Il envisage ainsi de s’installer dans des lieux chargés d’Histoire comme l’hôtel des Invalides ou les châteaux de Versailles, Fontainebleau et Vincennes. Après lui, François Mitterrand (1916-1996) ou Nicolas Sarkozy (1955-) penseront aussi à faire leurs valises et déménager…
  • Podcast du lundi 29 novembre 2021 : Des vacanciers célèbres : En 1831, Alexandre Dumas découvre la plage encore déserte de Trouville qui, loin d’être la station balnéaire que l’on connaît aujourd’hui, n’est encore qu’un petit village de pêcheurs. Georges Sand, elle, plonge à 68 ans dans les eaux fraîches de Cabourg, quand Victor Hugo et Juliette Drouet apprécient leurs escapades amoureuses à Biarritz. Le tourisme moderne apparaît au 18e siècle, quand de jeunes gens issus des hautes classes de la société européenne partent faire le "Grand Tour" et parcourent l’Europe entière plusieurs mois durant, afin d’éveiller leur esprit. De Baden-Baden à Dieppe, en passant par Belle-Île-en-Mer, Clémentine Portier-Kaltenbach fait ses valises et vous emmène en voyage avec des vacanciers célèbres.
  • Podcast du vendredi 26 novembre 2021 : Les personnalités les plus décorées de l'Histoire : Qui est l’homme le plus décoré de l’Histoire? Sans doute Léonid Brejnev (1906-1982), le principal dirigeant de l’URSS entre 1964 et 1982, qui porte une quarantaine de décorations à l’uniforme et en reçoit, en tout, plus de 120 ! Côté français, c’est Raoul Salan (1899-1984) qui détient le record du nombre de breloques. Ce militaire - qui participe, en 1961, au putsch des généraux opposés à l’indépendance de l’Algérie -, reçoit 40 médailles françaises et étrangères. Dans cette galerie de portraits, on trouve également une femme: l’australienne Nancy Wake (1912-2011), la résistante la plus décorée de la Seconde Guerre mondiale, dont les exploits sont dignes d’une superproduction hollywoodienne… Rencontre avec les plus figures les plus décorées de l’Histoire.
  • Podcast du jeudi 25 novembre 2021 : Valentina Terechkova, première femme à tutoyer les étoiles : Valentina Terechkova (1937-) est la toute première femme ayant effectué un vol dans l’espace. Le 16 juin 1963, deux ans après l’exploit du russe Youri Gagarine (1934-1968) et après des mois d’entrainement, elle décolle du cosmodrome de Baïkonour, à bord de la fusée Vostok 6. Après trois jours passés en orbite et 48 tours de la planète Terre, elle est auréolée de gloire. En pleine Guerre Froide, alors que l’URSS et les États-Unis se livrent à une course à l’espace effrénée, le dirigeant Nikita Khrouchtchev (1894-1971) montre ainsi la supériorité des Russes dans le domaine astronautique. Clémentine Portier-Kaltenbach enfile sa combinaison spatiale et vous emmène dans les étoiles, à la rencontre d’une pionnière.
  • Podcast du mercredi 24 novembre 2021 : Le divan de Freud : Ils sont nombreux à lui être passé dessus… Le divan du célèbre psychanalyste autrichien Sigmund Freud (1856-1939) est la pièce maîtresse de son cabinet resté intact et situé au 20, Maresfield Gardens, à Londres. En crin, recouvert de tapis nomades Qashqai et de coussins de velours colorés, ce divan culte évoque l’univers du rêve. Il est offert à Freud en 1891, par Madame Benvenisti, une patiente viennoise. Selon le père de la psychanalyse, les patients se livrent davantage lorsqu’ils sont couchés sur son divan, pour des séances de confession de 55 minutes. Pour les 130 ans du divan de Freud, Clémentine Portier-Kaltenbach vous emmène en consultation.
  • Podcast du mardi 23 novembre 2021 : Svetlana Allilouïeva : quatre mariages et un enterrement : Svetlana Allilouïeva (1926-2011) est l’unique fille de Joseph Staline (1878-1953), le dictateur à la tête de l’URSS. Sa vie amoureuse fut riche en rebondissements. À 16 ans, Svetlana tombe folle amoureuse d’Alexeï Kapler, un cinéaste juif de 25 ans son aîné, que Staline envoie au goulag, en Sibérie. Suivent trois mariages, deux enfants, trois divorces, un enterrement en Inde et une fuite médiatisée aux États-Unis, en 1967, où Svetlana Allilouïeva décide de se faire appeler Lana Peters et se marie à nouveau... Clémentine Portier-Kaltenbach vous raconte quatre mariages et un enterrement.
  • Podcast du lundi 22 novembre 2021 : Christine de Pizan, première femme de lettres de l'histoire de France : Christine de Pizan (1364 ou 1365-1430), est la toute première femme de l’histoire de France à vivre de sa plume. Née à Venise, elle s’installe à Paris, dans l’actuel quartier du Marais, quand son père, astrologue et médecin, est appelé à la cour du roi Charles V le Sage (1338-1380). Encouragée à s’instruire, Christine de Pizan accède librement à la bibliothèque royale et fréquente les grands savants de son temps. C’est une succession de drames qui lui inspirent ses premiers écrits. Dans les "Cent ballades", elle évoque notamment son veuvage alors qu’elle avait célébré un mariage d’amour avec un notaire du roi. Christine de Pizan vit de sa plume et, au cœur de son œuvre, se trouve la question de l’honneur des femmes. Retour sur la vie d’une féministe des temps médiévaux.
  • Podcast du vendredi 19 novembre 2021 : Le deuil sous l'Ancien Régime : Avant la Révolution, quand une personne meurt, la loi exige qu’elle soit enterrée dans les 24 heures, contre six jours aujourd’hui. Pour recevoir un hommage digne de ce nom une fois la mort venue, les vivants doivent tout régler d'avance à l’Eglise, qui fait elle-même fabriquer les cercueils. Mais même dans la mort, les riches et les pauvres ne sont pas à égalité… De la veillée funèbre à la période de deuil en passant par l’enterrement et le cortège funéraire, retour sur les rituels de deuil sous l’Ancien Régime.
  • Podcast du vendredi 19 novembre 2021 : "Blake et Mortimer : les passagers du temps" : Le Futur (épisode 3) : Dans ce troisième épisode du podcast "Blake et Mortimer : les passagers du temps", nous partons sur les traces des deux héros à la découverte du futur ! Clonage, avions supersoniques, machine à dérégler le climat, drones… : l’univers rétro-futuriste de Blake et Mortimer fourmille d’inventions pas si folles que ça. Comme si, au milieu du XXème siècle, leur créateur, Edgar P. Jacobs, avait pu anticiper l’avenir. 
  • Podcast du jeudi 18 novembre 2021 : Sarah Ferguson, la duchesse d'York, "À la conquête de sa liberté" : Pour son unique interview radio en France, Sarah Ferguson, la duchesse d'York, s'invite à la table d'Historiquement Vôtre pour répondre aux questions de Stéphane Bern et Matthieu Noël et réagir à la chronique de Clémentine Portier-Kaltenbach... Un roman d’Histoire avec un grand H, et d’amour avec un grand A... Tout ce qu’aime notre chroniqueuse, qui nous entraîne dans l'intimité du roman de Sarah Ferguson « À la conquête de sa liberté » (Harper Collins - Harlequin).
Podcasts europe1
913 vues